Cascade Kuang Si
Laos

LAOS – Luang Prabang

Laos – 05/02/2019 – 10h20

Apres une brève escale à Bangkok, nous voici enfin au Laos. Les premières images à travers le hublot de l’avion parviennent à nous remotiver malgré la fatigue du voyage. Le Laos à l’air magnifique ! Nous récupérons nos visas d’entrée au petit aéroport sans prétention de Luang Prabang. Aucune demande cependant concernant le billet retour. Merci au monsieur de l’enregistrement mais visiblement la demande était injustifiée…:(. Enfin bref. L’important est d’être arrivé (avec nos bagages en plus 😉 ).

Très vite la première impression est que Luang Prabang est une ville très agréable, facile à vivre et parfaite pour se reposer. Ça tombe bien car nous sommes exténués par le voyage et la chaleur. A tel point que nous avons du mal à réaliser que nous sommes partis pour 10 mois. Nous rejoignons assez rapidement l’auberge de jeunesse « Friendly Backpacker’s Hostel » dans laquelle nous avons réservés 3 nuits (et où nous prendrons d’ailleurs une nuit supplémentaire). Qualité sommaire, mais tout est parfaitement propre et l’accueil est très chaleureux. Et tout ça pour le prix dérisoire de 5 € par personne et par nuit avec petit déjeuner compris. Au niveau des prix du Laos au final, car tout se révèle extrêmement bon marché ici.

Luang Prabang rives Mékong
Une ville agréable sur les bords du Mékong
Dortoir auberge jeunesse
Dortoir sobre mais propre
Temple Luang Prabang
Un des nombreux temples de Luang Prabang
Rives Mékong Luang Prabang
Les rives du Mékongs, idéal pour se poser
Terrasse auberge de jeunesse
Terrasse de l’auberge parfaite pour le travail.

Voir la galerie

Découverte de la ville et du night market

Bon pour une première journée, rien de prévu au programme. Si ce n’est flâner dans les rues pleines de charme de Luang Prabang et décompresser un peu. Un peu trop même car nous manquons de nous endormir sur une terrasse près du Mékong en sirotant l’eau de notre première noix de Coco. Le fabuleux coucher de soleil sur le fleuve en soirée et la fameuse bière locale tant attendue nous feront petit à petit réaliser que le périple a débuté.

Ne nous le cachons pas, nous sommes encore psychiquement dans le rythme effréné des dernières semaines. Il nous faudra un long moment sans doute à comprendre qu’il ne nous faut plus courir après le temps et que nous pouvons maintenant profiter des bons instants sans culpabiliser. C’est sans doute la raison pour laquelle ce fameux soir, nous aimerions découvrir Luang Prabang en un soir… tellement impatients de savoir ce qu’elle a à nous livrer et dans l’angoisse de « louper » quelque chose.

C’est ainsi qu’à peine notre litre de Beerlao finie, nous nous précipitons au marché de nuit qui se trouve dans une rue plus haut, sur la « Main street ». Quoi de mieux pour comprendre le rythme d’une ville que ses marchés – A Louang Prabang, la rue principale est totalement réservée au marché de nuit. Il fait entièrement partie de la vie de la ville. Curieux, avec des yeux d’enfants, nous observons les us et comportements des vendeurs des rues positionnés à même le sol sur des tisses locaux – nos papilles s’émoustillent à chaque stand de ‘Street Food’ avec l’envie de goûter à tous les mets locaux. Nous dégusterons sur une table de rue, entourés de locaux ,une barquette de riz fris et une brochette de poulet. Et de notre première découvert culinaire avec des Pancakes Coconut. Simple mais succulent, ce premier repas restera l’un des meilleurs. Peut-être du fait de l’ambiance chaleureuse de ce night market dont nous viendront nous imprégner durant nos 4 jours passés à Luang Prabang.

Tuk-Tuk
Tùk-Tùk
Ruelle du night market
Ruelle du night market
Pancake coconut
Les pancakes coconut, un incontournable du marché de nuit
Pont en bambou
Pont en bambou éclairé la nuit
Stands marché de nuit
Étals du marché de nuit
Stand fruit shake
Choisissez un verre et elle vous fait un jus avec les fruits qui correspondent

Voir la galerie

Tak Bat – Cérémonie de l’aumône

Ce matin là, nous nous levons assez tôt pour assister au Tak Bat, la cérémonie quotidienne de l’aumône des moines de la ville. La pratique d’offrir de la nourriture aux moines bouddhistes est la plus visible dans les pays bouddhistes Theravada comme le Laos et la Thailande. Les moines quittent les monastères à partir de 5h du matin. Ils défilent silencieusement dans la ville, en file indienne, les plus anciens en premier dans leur tenus safran. Les habitants, agenouillés devant leur porte de maison placent de la nourriture ( en général du riz gluant Lao ) dans leur bol à aumône.

Cette collecte de nourriture est devenue un incontournable à Luang Prabang…. mais oh combien touristique ! Nous n’avons aucune photo de cette séquence de notre voyage – par choix. Nous nous attendions à un pur instant magique. Bien loin de là, nous avons été choqués par l’attraction qu’est devenue cette cérémonie à Luang prabang. Nous avions de la peine pour ces moines qui ne font que pérenniser une tradition bafouée par des touristes indiscrets. Nous ne critiquons pas les curieux qui comme nous, se cachaient au coin de rues pour apercevoir de loin les événements. Mais bien des agences touristiques (souvent chinoises) qui viennent par bus entier à 5h du matin avec petit coussin et kilos de riz pour que leurs ‘clients’ se mettent dans la ligne des donneurs aux côtés des habitants. Quel sens cela a ? Nous assistions plus à un spectacle qu’à une cérémonie bouddhiste et décidons de laisser en paix les moines de Luang Prabang pour assister à la mise en place du marché matinal dans les rues perpendiculaires.

Kuang Si Waterfalls

Luang Prabang fait partie de ces villes accueillantes, ouvertes et vivantes. Les ruelles sont charmantes et verdoyantes. Après nous être imprégnés de l’atmosphère de Luang Prabang, nous souhaitions aller plus loin en allant visiter ses alentours. Bien que très peu attirés par les sites touristiques prisés, nous ne pouvions pas ignorer les chutes de Kuang Si Waterfalls. Cette cascade à trois niveaux sont situées à 30 km de la ville. Après une chute principale de 60 mètres, l’eau s’écoule dans un bassin bleu turquoise pour finir son chemin en aval.

Habituellement, les touristes se rendent aux waterfalls en scooter, motobike ou en « tuk-tuk’. Il parait que le Laos est l’endroit idéal pour apprendre à faire du 2 roues … 🙂 En effet, ils restent les moyens de locomotion principaux dans les villes et les gens sont plutôt cool dans leur conduite et tolérant vis à vis des touristes qui viennent envahir leur espace.

De notre côté, nous restons bien hermétiques à ce type de transports motorisés :).Trop mécanique et trop rapide pour nous qui voulons nous rapprocher de la réalité du pays. Nous choisissons donc de louer deux Vtt à vitesses, un vrai luxe pour les Laotiens.

Nous mettrons près de 2h30 pour atteindre les waterfalls; après 10 km dans la pollution de Luang Prabang :(. Cela dit, les sourires et les rires des enfants sur notre passage nous font vite oublier les désagréments du début. Les paysages de la campagne laaotienne se dévoilent peu à peu au rythme de notre avancée. Et nous ne regrettons pas d’avoir choisi le vélo pour les découvrir à notre guise. Les villages sont franchement tous très sympathiques et cela fait du bien de fuir quelques instants le tourisme de masse… Vraiment quelques instants en fait. Car l’entrée du site des cascades de Kuang Si est bondée de cars de touristes chinois en vacances pour le nouvel an. Bingo en plein dedans !

Les locaux facturent un droit d’entrée de 20 000 kips (2 €) pour visiter le site. Cela permets d’assurer l’entretien des espaces, des passerelles et des ponts pour guider le visiteur. La plupart des piscines sont ouvertes à la baignade (même si au moins une est fermée en tant que site sacré). Mais comme nous l’avions présagé à l’entrée, une foule de chinois a déjà envahi les lieux…ouch il y en a partout ! Heureusement ils vont en groupe ! On se dépêche de les doubler par un sentier mal tracé pour profiter des quelques piscines non envahies. Franchement le site est magnifique. Les cascades et les piscines à l’eau turquoise donnent une atmosphère très particulière à ce lieu, qui invite à la baignade…ce que l’on évitera de faire tant elles sont prises d’assaut ce jour là. Au bout des deux heures de balade, nous retrouvons nos deux vélos sur le parking, pour un retour à Luang Prabang.

Cette journée nous aura au moins confirmé que nous souhaitons autre chose pour se tour du monde qu’une compilation de visites de lieux hyper touristiques. Nous n’avons qu’une envie ce jour là sortir des sentiers battus et donner plus de sens à ce voyage. Et le vélo pourrait d’ailleurs être une bonne façon de voyager autrement.

Sur ces belles pensées, nous prenons le bus le lendemain matin pour rejoindre le petit village de Nong Khiaw, dont nous avons entendus beaucoup de bien.

Loueur de vtt
Notre loueur de super vtt
Piscine Kuang Si Waterfalls
Piscine naturelle qui invite à la baignade
Piscine Kuang si
Depuis le pont avant la grande cascade
Cascade Kuang Si
Cascade Kuang Si
Jungle laotienne
Le sentier s’élève un peu dans la jungle laotienne
Cascade kuang si falls
Partie supérieure de la cascade encore déserte

Voir la galerie

2 commentaires

  • Avatar

    gisou

    merci pour la description des sites et nous vous suivons a la trace ,
    et bravo pour les textes les photos !!!! n en parlons pas c est super bises a tous les deux
    et bonne aventure

    • Yo

      Yo

      Coucou ! On commence à trouver un rythme pour les publications… ça devrait accélérer dans les prochains jours. On vient d’arriver à Hoi An au Vietnam. La vieille ville est magnifique surtout avec les lanternes la nuit.
      Vous devez être occupés à préparer l’anniversaire vous !
      Bon courage et grosses bises !
      Steph et Yo

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *